Bonjour à tous ! Sur mon blog, je parle de pur développement personnel. Mais également de bien être et de prise de conscience. Bref, tout ce qui peut t’aider à devenir la meilleure version de toi-même :)
Comment survivre aux baisses de motivation ?
Comment survivre aux baisses de motivation ?

Comment survivre aux baisses de motivation ?

Bonjour à tous,

aujourd’hui, je vais vous parlez de «  Comment survivre aux baisses de motivation « 

Ce qui m’a donné envie d’en parler, c’est que j’ai depuis quelque temps des baisses de motivation également.

Pourtant, malgré cela, je continue d’avancer envers mes différents objectifs. Est-ce que je suis un genre de super héros qui n’a jamais de baisse de motivation ? Absolument pas.

Je suis comme n’importe quel être humain, des fois, je n’ai pas envie de le faire, j’ai la flemme, je me demande « Pourquoi je fais sa « , etc.

Si vous n’avez jamais de baisse de motivation, vous n’êtes pas humains. Car nous avons tous des émotions qui varient sans cesse.

Il ne faut pas croire ceux qui disent qu’il n’ont jamais connu de baisse de motivation. C’est totalement faux.

Mais alors, comment faire ?

Comment survivre aux baisses de motivation

 

Dans cet article, je vais donc vous expliquer  » Comment survivre aux baisses de motivation « .

 

Déjà, nous allons commencer par distinguer 2 termes.

 

La motivation et la discipline.

Quand on se fixe un objectif (devenir musclé, perdre du poids, créer sa boite, etc.), nous sommes motivés. Car nous allons faire quelque chose de nouveau  » Notre cerveau adore la nouveauté « , on veut voir le résultat final et l’on veut tout faire pour y parvenir« .

Alors au début tout va bien , on fait ce qu’il faut, mais que se passe-t-il au bout de quelques semaines ? On se rend compte que ça demande plus de temps que prévu, on commence à se trouver des excuses, on a plus envie, etc.

Ce genre de comportement est normal.

Comme je l’ai mentionné précédemment, les émotions et la motivation sont liées, et ses 2 notions varient énormément.

C’est ce qui fait qu’au bout d’un moment notre motivation chute.

Néanmoins, est-ce que la motivation ne sert à rien ? Non pas du tout.

Quand on veut commencer quelque chose de nouveau, on a besoin de motivation.

Eh oui, sinon pour quoi tenter d’accomplir cette tâche s’y ont à pas de but ?

La motivation, c’est votre pourquoi, elle ne vous sert qu’à démarrer.

Une fois que vous avez votre pourquoi, vous aller devoir vous discipliner pour y parvenir.

Beaucoup trop de personnes comptent sur leur motivation du moment pour accomplir leurs objectifs.

Désormais, vous aurez compris que la motivation vous sert à débuter, cest votre pourquoi.

La discipline va vous permettre d’accomplir ces objectifs.

Mais alors, comment se discipliner ?

Vous devez miser sur la régularité.

Être régulier est ce qu’il a de plus important pour atteindre nos objectifs.

Notre cerveau se construit à travers nos différentes habitudes « Qu’elle soit bonne ou mauvaise « . Si l’on habitue notre cerveau à faire un peu tous les jours, ou quasiment, ça est bien plus simple de s’y mettre.

Certes, les premiers temps ça sera compliqué pour vous.

Votre tête va vous faire comprendre que c’est trop fatigant, que ça n’en vaut pas la peine, etc.

On a toute cette petite voix dans notre tête qu’on aimerait faire taire. Mais ce n’est pas vraiment évident.

Ce qu’il faut faire c’est faire un peu, toutefois de façon régulière afin de l’intégrer. Par exemple. Si vous souhaitez créer votre entreprise, vous croyez que vous arriverez à travailler 100 h par semaine comme Elon Musk ?

Il vaut mieux travailler dessus 1 h par jour 4,5 fois par semaine, plutôt que 8 h, 1 jour dans la semaine. Vous n’êtes pas d’accord?

Alors, commencer petit à petit , et si vous désirez augmenter le temps à y consacrer, alors allez-y.

Ne pas se disperser.

Vous ne devez pas intégrer trop de choses d’un coup.

Vous voulez vous muscler, créer votre entreprise, mieux manger, arrêter les cigarettes, et tout ça d’un coup ?

Vous pensez que vous arriverez à tout faire ? Et en plus, le faire bien ?

Je ne dis pas que c’est impossible, mais ça serait plus contreproductif qu’autre chose.

Ce qu’il faut comprendre c’est que la majorité d’entre nous, nous ne sommes pas multitâches.

Il vaut mieux mettre en place une nouvelle habitude et se concentrer sur celle-ci, jusqu’à qu’on l’intègre parfaitement .

Et par la suite, en intégrer d’autres.

Alors, commencer par mettre une nouvelle habitude à la fois.

Ne pas se fixer des objectifs trop hauts.

Quand je ne vous dis de ne pas vous fixer des objectifs trop hauts, je ne vous demande pas de ne pas être ambitieux. Au contraire.

Mais de ne pas viser la lune, alors que vous avez à peine démarré.

Il vaut mieux se fixer des petits objectifs et constater qu’on avance dans la bonne direction. Une fois qu’on y arrive, on peut augmenter nos objectifs.

Pour vous faire une métaphore.

Quand vous jouez à un jeu vidéo, on est d’accord que vous commencez par le niveau 1 pour aller jusqu’aux derniers niveaux ? Et que nous ne commençons pas le jeu directement aux derniers niveaux ? Eh bien là, c’est pareil.

On y va palier par palier, on avance petit à petit.

Alors, commencer petit et suivez votre évolution pour voir si vous avancer dans le bon sens.

Vous devez aimer ce que vous faites.

Pour terminer, vous devez apprécier le processus.

C’est la base pour savoir « Comment survivre aux baisses de motivation » .

Car dans tous les cas, vous allez rencontrer des difficultés.

Vous aviez dit qu’en tant de temps, vous accompliriez vos objectifs. Mais vous vous rendrez compte que ce n’est pas si simple.

Et si vous n’adorez pas ce que vous faites, ça sera compliqué d’accomplir ce que vous souhaitez .Même si vous affectionnez profondément ce que vous faites, rien ne sera parfaitement comme vous l’imaginiez.

Pour rester motivé pendant vos périodes creuses, il faut apprécier le processus.

Pour conclure.

Quels que soient vos objectifs, vous devez toujours garder en tête « Pourquoi je fais sa ? «  Ça vous rappellera pourquoi vous avez commencé à la base.

Dites-vous une chose, que vous ne devez jamais oublier. « Si vous abandonnez, vous n’atteindrez jamais vos objectifs « .

Alors, faites-le pour avoir une chance de l’accomplir.

Soyez toujours régulier

– Éviter au maximum d’être multitâches, soyez monotâche.

– Faites vous des petits objectifs, que vous augmentera au fil du temps.

– Noter votre évolution.

– Apprécier le processus.

Malgré tout ça, vous aurez quand même des baisses de motivation. Même quand ça arrivera, appliquer au mieux les conseils que je vous ai donnés. Ça sera plus simple d’avancer.

 

J’espère que tout ça vous aideras à comment survivre aux baisses de motivation 😉

 

Si vous avez des questions ou des remarques, n’hésitez pas 😉

 

Motivation et discipline : https://acsmquebec.org/blogue/2020/05/7/motivation-et-discipline-qui-vient-en-premier

Mon blog : https://lactionsuittespensees.fr/

Partager l'article
 
     

9 commentaires

  1. Merci pour cet article. Je me retrouve parfaitement dans le « multitâche ». C’est terrible, mais c’est presqu’une seconde nature, ayant 36000 idées à la fois. 🤣 Cela me demande un veritable effort pour trier, mais avec la pratique et le temps, je m’améliore…

  2. Je me rejoins à toi dans tous tes astuces. Tout d’abord, nous devons aimer ce que nous faisons et même aussi pouvoir nous amuser avec. Car dans les moments de démotivation, de situations difficiles qui surgissent non désirées, notre travail sera celui qui nous aidera à nous en sortir. Le sens est également important, mais il doit d’abord avoir un sens pour nous-même. Merci encore pour cet article !

  3. Sophie

    Très bon article, le sujet m’a touché particulièrement car je subis des baisses de motivation en ce moment aussi! J aime bien ta philosophie de se fixer de plus petits objectifs mais régulièrement que de tout faire en un bloc, on avance mieux comme ça !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.