L’art subtil de s’en foutre résumé chapitre 8

Bonjour à tous, je vais vous parler du livre l’art subtil de s’en foutre résumé du chapitre 8 .

La thématique principale sera :

L’importance de dire non.

Accepte qu’on te dise non et tu vivras mieux. Nous sommes beaucoup à penser à tort, qu’il faut toujours être au maximum dans l’acceptation et dans l’affirmation.

Le sous-entendu de cette croyance est la suivante : ouvre-toi aux opportunités, dit oui à tout et à tout le monde.

Cependant, nous avons besoin de nous opposer pour nous positionner et nous affirmer. Le problème c’est qu’on nous fait croire qu’il faut éviter le rejet à tout prix. Car c’est la voie royale, pour le « bien être ».

Il ne faut pas oublier que : pour apprécier vraiment quelque chose, quel qu’il soit nous ne devons pas nous limiter à cette chose.

Le rejet en tant que tel est la clé de notre identité.

Dans la mesure nous définissons par ce que nous choisissons de rejeter. Ne rien oser, c’est n’être personne.

Le désir d’éviter toute forme de rejet, confrontation ,conflit, ne pas plaire ,etc.

Il s’agit à chaque fois de s’épargner le mal d’être, et les inévitables ratages de la vie, et d’ignorer sa propre souffrance.

Pour résumer.

Accepter le rejet ou être rejeté, constitue une compétence absolument essentielle.

l'art subtil de s'en foutre

Comment bâtir la confiance ?

Ce bâtir une confiance en acier commence par être honnête.

La majorité des mecs n’ose pas dire que leurs copines ont grossi, que telle tenue ne leur va pas, etc. Car ils ont peur de leur réaction et des conséquences qui en découlent. Mais l’auteur ne le fait pas. Pourquoi ?

La sincérité dans sa relation de couple est plus importante pour lui qu’un « tout va bien ».

Si dans un couple la priorité est à entretenir le confort émotionnel, au final aucun des deux n’est à son aise.

Ce qui va entrainer que leur relation va se désintègre en petit feu. Le conflit doit être vu comme un révélateur distinguant qui es la pour les avantages et qui est la juste profiter.

Évidemment, ce concept ne s’arrête pas qu’au couple, c’est de manière générale.

Pour résumer.

Nous devons être capables d’exprimer ouvertement nos différences, notre désapprobation, notre refus et dire non. Ce qui a pour but d’exprimer pleinement nos pensées, afin d’avoir des relations saines.

S’engager pour être libre.

Notre société nous pousse à vouloir toujours plus. Ça peut être, gagner plus d’argent, coucher avec plus de filles, visiter plus de pays, etc. Le message est : plus, c’est toujours mieux.

Alors, que c’est faux. C’est même l’inverse.

Lorsque nous sommes submergés d’opportunité en tout genre, on souffre du « paradoxe du choix ».

En clair, plus nous avons de choix et moins on est satisfait de notre choix, car nous allons garder en tête les multiples choix qui s’offrent à nous. L’anxiété que cela te provoque te rend malheureux.

Alors, que faire : C’est d’éviter de choisir.

Alors, bien sûr il faut un peu nuancer.

C’est d’accorder de l’importance du « choix » à ce qui compte vraiment.

Est-ce que gagner plus d’argent est vraiment important pour moi ?

Je dois déménager ou alors rester je suis ?

Est-ce que cette femme me correspond ?

L’idée, c’est de ne pas perdre de temps et d’énergie pour des futilités.

Vous devez prendre le temps de choisir lorsque c’est réellement important pour vous.

Pour conclure.

Je n’ai bien entendu pas tout dit. Je me concentre vraiment sur l’essentiel.

Petit récapitulatif.

– Vous devez être capable d’accepter n’importe quelle forme de rejet.

– Être capable de dire pleinement ce que nous pensons réellement. En restant polis et courtois.

– Ne faire des choix que si c’est vraiment vital pour nous.

Voici le résumé du chapitre 8 de L’art subtil de s’en foutre.

Si vous avez des commentaires ou remarques, n’hésitez pas 😉

 

Ps : Il y a normalement un dernier chapitre qui se nomme « et puis tu meurs ». J’ai décidé de ne pas le faire, car il n’y a pas grand intérêts à en parler.

 

Mon blog :https://lactionsuittespensees.fr/

 

Voici le livre L’art subtil de s’en foutre . Sachez que je touche une petite commission .

Si mon article vous a plu, vous pouvez me rejoindre sur mes réseaux :)

9 réflexions sur “L’art subtil de s’en foutre résumé chapitre 8”

  1. En supposant que nous pouvons être rejetés ou acceptés, on s’épargne à la longue des réactions douloureuses. Je suis d’accord que la vérité doit être dite et commentée et clarifiée si nécessaire. À mon avis, lorsque les gens veulent se comprendre bien, la sincérité est vraiment précieuse dans une relation stable. Penser à soi n’est pas de la chouchouterie et de l’égoïsme. Mais c’est une réaction saine, de la gentillesse et de la bienveillance envers vous-même. Merci pour cet article !

  2. j’ai bien aimé ce livre. Merci d’en faire un résumé toujours bon de se faire des rappels sur l’importance de faire des choix et se faire confiance.

  3. Le regard des autres est sans doutes la chose que je dois le plus travailler… Tellement influencé, tellement dans mes scenarios ‘qu’est ce qu’on va penser de toi si …? » Je sais que cela m’a fait passé à côté de certaines choses dans ma vie et je le regrette. Je vais regarder ce livre du coup. Merci pour la reco

  4. Merci beaucoup pour ce résumé. Je ne connais pas ce livre mais c’est très intéressant de voir à quel point il casse les codes. Ça offre une nouvelle perspective et nous fait penser autrement. C’est rare de lire qu’il est important « accepter d’être rejeté » et pourtant c’est en lisant on comprend que c’est plein de sens. Donc à nouveau merci pour ce résumer, ça me donne envie de l’acheter

  5. Merci beaucoup pour ce résumé. C’est très intéressant de voir à quel point ce livre casse les codes, cela offre une nouvelle perspective et une autre façon de penser. C’est rare de lire qu’il est important « d’accepter d’être rejeté » et pourtant c’est plein de sens. Donc à nouveau merci pour ce résumé, ça me donne envie de l’acheter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.