Les dangers des réseaux sociaux

Bonjour à tous.

Aujourd’hui, on va parler des dangers des réseaux sociaux.

En effet, il y a 10/15 ans, il n’y avait pas Facebook, Instagram, Twitter et Snapchat. C’est un phénomène récent qui concerne surtout les moins de 30 ans. Et forcément quand quelque chose de nouveau arrive , on a envie d’essayer ,c’est humain . Le concept à la base des réseaux sociaux, est bien de base. Partager avec ses amis certaines photos, vidéos, garder le contact ….

Et le problème actuellement, c’est que la majorité des gens qui ont un ou plusieurs réseaux sociaux, les utilisent dans l’abus . Ce qui engendre beaucoup de choses négatives pour notre bien-être. En fait, ce ne sont pas vraiment les réseaux sociaux le problème, c’est ce qu’on en fait, et comment ils ont été créés aussi.

Dans cet article, je vais énumérer les principaux dangers des réseaux sociaux, et comment vous en libérer au maximum.

Pour commencer, il est important de savoir pourquoi les réseaux sociaux sont aussi addictifs. Je pense que la majorité des gens savent ce qu’est la dopamine, cette hormone qui nous procure une sensation de bien-être, au même titre qu’après le chocolat, une partie de jambes en l’air, et j’en passe. Cela développe également notre curiosité et notre désir de gratification instantané. Quand nous sommes sur un réseau social, quand on reçoit un message ou une notification, on a naturellement envie de savoir, qui nous parles et de savoir ce qui se passe, ce qui va entraîner un shoot de dopamine, et notre circuit de récompense.

Et ça les créateurs de ses réseaux l’ont bien compris. Vous n’avez qu’à voir sur YouTube, certains concepteurs de ses plateformes ne veulent pas que leurs propres enfants les utilisent, c’est pour dire. Car il savait qu’il allait créer quelques choses de très addictifs, mais il ne s’imaginait pas peut-être pas autant. Alors si même les créateurs de ses plateformes parlent comme ça de leurs propres produits. C’est qu’il faut vraiment que nous sachions remettre en question notre utilisation dessus.

Comme je l’ai déjà dit précédemment, les réseaux sociaux de part le shoot de dopamine que cela entraîne, et qu’on veut savoir immédiatement qui nous parle ou que se cache t’il derrière cette notification, cela génère une perte de concentration. Nous prenons l’habitude de nous déconcentrer sans arrêt, car nous voulons sans arrêt voir ce qui se passe. Cela se répercute dans notre vie de tous les jours. 
Vous pouvez demander à des enseignants, qui vous iront sans doute que les jeunes d’aujourd’hui, ont plus de mal à rester concentrer en cours. Vous pensez que ça vient d’où ? Nous sommes faits d’habitude qui va conditionner notre vie et notre bien-être, et avec ses réseaux sociaux qui nous déconcentrent sans arrêt, et qu’en plus nous avons en permanence sur nous.

Et étant donné que c’est une habitude très addictive, elle devient donc simples à mettre en place, et c’est d’autant plus dure de se débarrasser. Si vous faites parties de ces gens accros aux réseaux, essayer de rester concentrer sur une tâche précise pendant un certain temps, sans vous laisser déconcentrer. La plupart auront du mal.

Avec les réseaux sociaux, nous nous comparons naturellement aux autres, ce qui n’est pas bon du tout. Mettons-nous d’accord tout de suite. Quand on va sur les réseaux sociaux, tout le monde met ce qu’il a envie de mettre, en l’occurrence ses meilleurs moments. C’est juste normal, personne ne va mettre ses problèmes, ses peines, etc. Car on va se le dire tout le monde sans fou, et s’il y a un problème, on en parle en privé avec sa famille ou ses amis. Et étant donné que tout le monde veut mettre sa meilleure vie en avant, comme des voyages incroyables, un couple heureux, un corps parfait, etc. Nous, on regarde la nôtre et on se dit que la nôtre est nulle. Ce qui fait que notre estime de soi, en prend un coup.

Ce qui faut savoir, c’est que très peu de ces personnes ont vraiment entre guillemets tout ça. De plus, tout le monde à une vie banale, c’est juste que certains vivent certaines expériences, et qui vont le montrer ? Et parfois l’amplifier tout ça. Et puis la seule personne à qui ont doit se comparer, c’est le nous d’avant. À apprendre de nos erreurs à être fier de notre évolution, c’est tout. Alors n’oubliez pas que sur les réseaux, on peut faire croire ce qu’on veut, et ne vous comparer qu’aux vous d’avant, et à personne d’autres. Car votre vie, votre manière de penser, et vos aspirations sont unique, donc bâtissez votre vie selon ce que vous désirez vous-même.

Avec le fil d’actualités infini plus la dopamine, nous n’avons plus ses petits moments de vide, ou nous pouvons penser librement. Même dans nos moments les plus intimes, comme aller aux toilettes. Nous avons en permanence ses stimulations, qui comblent ses moments de vide, qui sont très importants. Car c’est pendant ses moments d’ennuis que nous apprenons à mieux nous connaître, à nous écouter réellement, et à être réellement connecté à la vraie vie, à se poser tout un tas de questions sur la vie en générale. Mais vu que désormais la majorité des gens utilisent leurs téléphones, et leurs réseaux sociaux, dès qu’ils ont 30 sec de libre, et bien, ils n’ont plus ses petits moments de reconnexion envers eux même. Ce que je trouve vraiment dommage.

Le fil d’actualités, fait qu’étant donné que nous avons en permanences du contenus à voir ou a écouter, et bien forcément, on y reste un moment. Alors qu’on est d’accord qu’il se passe rarement des trucs intéressant. Et qu’on aurait pu faire des choses plus intéressantes comme passer du temps avec des personnes qui comptent pour nous, lire un livre, faire du sport, apprendre une nouvelle compétence, etc. . Je pense que tout le monde le sait qu’aller sur les réseaux, n’est pas vraiment utile. Mais étant donné que c’est à portée de main et très addictifs , c’est difficile de sans débarasser. 

Pour se débarrasser ou du moins limiter les réseaux sociaux, il existe plusieurs façons.

– Dans un premier temps, désactiver vos réseaux sociaux de vos téléphones, c’est la base.
– Vous pouvez télécharger des applications pour les désactiver complètement.
– Où alors en télécharger pour les utiliser qu’un moment particulier.
– Remplacer ces moments, ou vous étiez sur les réseaux par faire autre chose, de plus intéressant.
– Se rendre compte de l’addiction et des inconvénients d’une utilisation abusive.

Le plus dur ça sera au début, car vous aurez ce désir d’avoir cette dopamine, et le reflex d’aller vérifier vos notifications. Mais au bout de quelques jours, vous perdrez cette habitude. 

Au bout de quelque temps d’arrêt des réseaux où limiter, vous aurez :

 Plus confiance en vous.
 Meilleure capacité de concentration.
 Meilleur estime de vous-même .
 Mieux profité de la vraie vie.

 

Si je devais citer quand même citer des avantages aux réseaux sociaux, en voici 2 . 

 -Rester en contact avec des gens qui habitent loin, ou qu’on voit peut.

– Faire partager et connaître sa passion, son travail, son business avec des personnes vraiment intéressées.

Pour conclure. 
Je n’ai pas parlé du danger de la vie privé , pour les plus jeunes notamment, car cela me semble évident que les parents surveille ce que font les enfants dessus. Même si j’ai conscience que ce n’est pas toujours le cas. Qu’il faut avoir minimum 13 ans pour s’inscrire. Et qu’a 13 ans, on est plus certes un enfant, mais on est quand même assez vulnérable. 
Les réseaux sociaux sont un formidable outil de partages et de maintenir le contact. Mais il ne faut pas que cela nous déconnecte de la vrai vie et l’utiliser avec parcimonie, même si ce n’est pas forcément facile ;)

Si vous avez d’autres idées que j’ai oublié de dire, n’hésitez pas à me le dire en commentaire ;)

 

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •