La procrastination

Bonjour à tous.

Aujourd’hui, on se retrouve pour un sujet, qui nous est tous déjà arriver la procrastination.

Mais c’est quoi la procrastination ?

C’est de ne pas faire ce qu’on avait prévu de faire. Par exemple ne pas faire son sport, ses devoirs, son travail… Et de se chercher des excuses. Ce qui fait qu’on remet, souvent au lendemain, et ce qui se passe dans ma majorité des cas, on ne le fait pas du tout.

Voilà pour une définition simple.

Les causes.

Pour moi, l’une des plus grandes causes de la procrastination. Ce sont les distractions que nous avons en permanences. Avec toutes ses distractions, notre cerveau à moins  la capacité de se concentrer sur une chose à la fois. Notamment notre téléphone, jamais très loin de nous et qui détourne très souvent notre attention. Quand on veut commencer ou continuer quelque chose et qui demande un minimum d’auto discipline et de persévérance, très souvent, on ne va pas au bout des choses.

Deuxième cause. Notre faible estime de nous. Au-delà du manque de concentration, le manque de confiance nous fait qu’on n’a plus tendance à procrastiner. On se dit que l’on ne pas y arriver, si on n’a pas rapidement des résultats, on va de plus en plus procrastiner, remettre au lendemain et au final, ne rien faire. On peut rajouter, la peur de l’échec en s’imaginant les pires scénarios. Qui sont très souvent dénué de sens. Le perfectionniste, vouloir être parfait, que l’on fasse tout bien, sans la moindre erreur, alors que faire quoi que ce soit parfaitement, on est d’accord que c’est complètement illusoire. Il faut accepter qu’au début ça ne seras pas terrible , mais qu’au fil du temps on vas s’améliorer , le plus important c‘est de commencer et d’ajuster par la suite .

Les conséquences.

On est stressé, car on sait qu’on avait prévu de faire cette tache, même si on n’en a pas conscience, on ne peut pas s’empêcher de ne pas faire cette tache quand même. Ce qui va également engendrer un sentiment de culpabilité. On aura des regrets, de ne pas persévérer pour atteindre tel objectifs. Toutes ses conséquences vont engendrer un cercle vicieux dont il est difficile de s’en sortir, mais pas impossible.

Les solutions.

Fixer vous des objectifs simples et à votre portée. Cela ne sert à rien de se fixer des objectifs démesurés et qui sont inatteignables. Cela n’engendra que plus de stress et une estime de soi encore à la baisse. Chacun a un rythme différent, trouver le vôtre, ça ne sera que bénéfique pour vous. Soyez réalistes sur vos objectifs, n’hésitez pas à commencer bas. Avec de la régularité, persévérance et des petits résultats, vous pourrez ajuster vos objectifs et viser plus haut. Mais c’est très important de faire étape par étape.

Faire les taches le matin. En effet, faire les taches les plus simples le matin est beaucoup plus simple. Car notre concentration est au maximum, donc essayer de faire vos taches de préférences le matin. De plus quoi que vous fassiez dans la journée, vous n’aurez pas ce sentiment de culpabilité, qui vous suivra dans votre journée. Vous aurez démarré de la meilleure des façons et vous saurez fier de vous.

Éloigner les distractions. Comme je l’ai déjà énuméré précédemment, l’un des plus grands fléaux pour procrastiner, les distractions. Ce que je vous conseille de faire, c’est de ne pas toucher votre téléphone, ou autre chose qui pourrait détourner votre attention, tant que vous n’avez pas fini vos taches que vous vous êtes fixés. Comme ça vous pourrez beaucoup mieux vous focalisez sur vos objectifs. Sinon cela sera beaucoup plus difficile à se remettre sur de bons rails, si vous vous êtes distraits.

Pour conclure.

Si vous louper une fois , une journée pour x raisons peut importe , ce n’est pas grave . Que vous ayez la flemme, imprévus ou quoi que ce soit, ce n’est pas grave. Nous sommes tous humains, ça peut arriver à tous de procrastiner, donc ne culpabilise pas si vous loupez une fois. En revanche, faites en sorte que ça ne soit qu’exceptionnel.

Si j’ai oublié quelque chose, n’hésitez pas à me le faire savoir ;)

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •